LETTRE À LA MAIRIE FOURNIR LES ÉCOLES PRIMAIRES EN MASQUES

À la rentrée de novembre une nouvelle consigne sanitaire rendait le port du masque obligatoire pour les enfants du primaire. Les écoles n'ont pas de crédit pour acheter des masques. Fournir deux masques (il en faut un pour le matin et un pour l'après-midi) à chacun de ses enfants est coûteux alors que de nombreuses familles rencontrent des difficultés financières.

Normalement c'est l'Etat (l'Education Nationale) qui devrait fournir ces masques aux élèves mais rien n'est à ce jour prévu.

La section du Sanitas-La Rotonde-Charcot de la Confédération Syndicale des Familles a décidé de contacter la Mairie, qui est l'Institution au plus proche des habitant(e)s des villes. Vous trouverez ci-dessous le courrier que notre Association a envoyé mardi 10 novembre.

LETTRE A LA MAIRIE

Bonjour,

Pour faire suite à notre appel téléphonique de ce jour à la Mairie je me permets d'attirer votre attention sur le problème des masques pour les enfants des écoles primaires.

Notre association, la CSF (Confédération Syndicale des Familles) section Sanitas-La Rotonde-Charcot regroupe des familles du Sanitas. Ces familles soulignent le coût important généré par la nécessité de devoir fournir chaque jour deux masques à chacun de leur enfant.

Nous savons que la décision prise au cours des vacances de la Toussaint de rendre le masque obligatoire pour les enfants a pris tout le monde de court ; c'est une décision gouvernementale, ce n'est pas à la Mairie de fournir des masques.

Toutefois les adultes et les enfants et jeunes de plus de 11 ans ont pu bénéficier de masques en tissu donnés par la Ville, qui a d'ailleurs communiqué sur le fait qu'il y en avait encore en stock et les distributions continuent.

Pour les enfants le modèle à utiliser est différent et nous souhaitons savoir si la Mairie pense, pour protéger ses jeunes citoyen(ne)s fournir des masques aux élèves, par le biais des écoles (comme cela s'est fait à La Riche) ou par des distributions dans des lieux dédiés comme les mois précédents. Avec deux masques en tissu par enfant, idéalement quatre pour permettre chaque soir lavage et séchage à temps, les familles n'auraient plus à engager cette dépense trop lourde pour beaucoup de petits budgets.

A l'heure actuelle les écoles ont pu donner des masques, jetables, aux élèves, mais alors ils/elles les gardent plusieurs jours, impactant ainsi leur effet protecteur. Psychologiquement il est très difficile pour un enfant d'arriver à l'école, et cela peut être chaque matin, sans son/ses masques. Il doit alors se signaler auprès des enseignant(e)s, sentant bien la crispation et ressentant que ses parents n'ont pas fait "ce qu'il fallait".

Au Sanitas l'atelier couture du Centre Social va reprendre une permanence pour fabriquer des masques enfants. Hier encore des bénévoles de notre Association ont pu fournir quelques masques à des enfants qui participent à notre Aide aux Devoirs mais cette solidarité ne pourra suffire. En effet on peut supposer que la nécessité de venir masqué va perdurer et que le renouvellement de ces masques en tissu se posera régulièrement car ils ne peuvent être utilisés au-delà d'un certain nombre de lavages.

Je vous remercie de l'attention que vous voudrez bien porter à notre courriel. Les adhérent(e)s en sont informé(e)s et je leur répercuterai votre réponse.

Cordialement

CSF Sanitas-La Rotonde-Charcot

Derniers contenus précisant un lieu
Laissez un commentaire