QUE DONNE UN ÊTRE FLOTTANT DANS UN SABLIER IMMUABLE ?

Prochain lieu d'exposition de Kokou

Artiste - peintre, sculpteur, la Galerie Neuve, située près du local le 13, a eu l’honneur d’accueillir les œuvres de Kokou ! retour sur ce talentueux homme avec lequel j’ai eu la chance d’échanger.

 

Son parcours :

 

Togolais, Kokou vient d’une famille royale où la production artistique a toujours eu une place importante.

En effet, ses ancêtres peignaient. Au delà de cela, cette action de peindre était naturellement combinée à une profonde intention, celle de souhaiter le meilleur à la personne concernée, en lui offrant une création produite spécifiquement pour elle.

 

Cette royauté dont on parle, n’avait rien avoir avec une élite suprémaciste abusant de son pouvoir pour asservir son peuple, bien au contraire. Il s’agissait, en réalité, d’une royauté aux valeurs nobles qui usait de ses talents artistiques pour justement rendre service, célébrer, embrasser et faire union avec son peuple.

 

C’est précisément ce vécu au sein de ces mœurs qui ont emmené Kokou, a percevoir l’art comme un moyen de communication riche qu’il convient d’exploiter.

 

Technicien informatique de formation, c’est son appétence pour l’art et la confiance en son talent qui l’ont d’ailleurs conduit à poursuivre une formation dans l’école des Beaux Arts afin de se nourrir de d’autres influences notamment occidentales.

 

Sa vision :

 

Sa passion pour la peinture est semblable à une passerelle par lequel il passe volontiers pour aller vers son prochain. Recevoir, comprendre, apprendre de ce monde, de l’autre, de l’inconnu pour mieux vivre.

Car selon lui, l’homme est son propre bien être dans son propre environnement. Ainsi il peut toujours agir en conséquence lorsqu’il n’en ai point satisfait.

Cette idée forte est celle qu’il voudrait transmettre à la jeunesse. Celle de prouver que le champ des possibles est belle et bien vaste, proche, et surtout à porté de main.

Cette posture me touche et me bouleverse de joie car dans un monde comme le notre où, par moment, nos beaux espoirs semblent menacés, ce discours est un remède.

 

Conscient donc de ce pouvoir d’agir dont l’être humain peut jouir, il est sensible aux initiatives qui œuvrent dans ce sens. C’est ainsi que Kokou a décidé de se rapprocher du 13, lieu d’expérimentation, où Malvina et Sophie l’ont aidé à mettre en place deux ateliers numériques à destination du jeune public.

L’idée était de leur permettre de prendre possession des machines de hautes technologie en imprimant sur t-shirt, le œuvres de l’artiste.

 

Ces généreux ateliers donnent toujours place à de nouvelles idées, car de nouvelles énergies se rencontrent et des réponses à des questions sont données. Le partage, voilà où la richesse commence et voilà où l’homme se construit.

 

Ce que je retiendrai de Kokou, c’est la beauté d’un individu conscient, constant et content.

Tel un être flottant dans un sablier immuable où la contrainte du temps ne semble plus exister car uniformisation du tout.

 

« la passion d’une vie positive », « au cœur de la valeur humaine », « la vie en ensemble » voici les titres de ses quelques œuvres.

 

Cette exposition, que j’ai pris le temps de contempler, est une véritable ode à la bienveillance, une caresse à l’esprit, une invitation à la chaleur humaine.

 

 

Les prochaines dates :

 

Pour celles et ceux qui n’ont pas eu l’opportunité de découvrir cette pépite, vous aurez l’occasion de voir ses œuvres au centre de bronzage HELLO SUN 12 rue de la Sellerie 37000 Tours du 13 janvier au 10 février,

ainsi qu’à Nanza vers février où vous aurez même la possibilité de goûter à sa cuisine, puisqu’il y présentera quelques plats, et enfin à la 19ème biennale 109 à la bastille Design Centre de Paris du 17 Mars au 22 Mars 2020.

Fatma.

kokou artiste
Kokou à la l'Hotel de ville de Tours
Derniers contenus précisant un lieu
Laissez un commentaire